juil 15, 2011

Lavomatic Tour

15/09/1519h
23 rue Amelot
La Rochelle
Google Map
18/03/1518h30Plus d'infos sur la rentrée bientôt !
82 rue Saint Hilaire
Rouen
Google Map
05/09/1519hLaverie Wash In Town
1 rue Ferdinand Rey
Marseille
Google Map
02/09/1520h0063 rue des Batignolles
M°Rome
75018
Google Map
06/10/1519h30Lav'matic
9 rue du chapeau rouge
Avignon
Google Map
03/09/1519h00Lavomatique Kennedy
27 Cours J-F Kennedy
Rennes
Google Map
02/09/1518h30Le Lavomatic de M. Descamp
72 r Joseph Morlant
Le Havre
Google Map

 

Le Lavomatic Tour est une scène ouverte dans les laveries. Une fois par mois, le temps d’une machine et d’un séchage, des participants de tous horizons (chanteurs, comédiens, bûcherons, spectateurs, comiques, professionnels ou amateurs) viennent partager leurs créations.

 

Il n’y a pas besoin de s’inscrire à l’avance, il suffit de se présenter à l’adresse ci-dessus quelques minutes avant le début de la session.  Il n’y a qu’une seule règle : pensez à amener une socquette pour la machine collective !

 

– Au Havre, la scène ouverte s’offre le 1er mardi du mois à 18H30 sous la houlette de Nathalie Le Guillanton.

 

– A Paris, les attentats culturels ont lieu le 1er mercredi de chaque mois. L’adresse est différente à chaque fois et c’est moi qui suis le monsieur loyal.

 

– A Marseille, les rassemblements se font le 1er samedi du mois au 1 rue Ferdinand Rey, M° Jean Jaurès – Cours Julien. C’est Tamèr, la slameuse, qui tient la barre !

 

– A Rennes, la machine collective tourne le 1er jeudi de chaque mois. Le Lavomatic est situé sur la dalle Kennedy M°Kennedy. Elle est animée par Thomas Guyon et Elsa Pierry-Grammare, Suliane Legendre, Laurent Péron et j’en passe…

 

– A Rouen, la lessive commune se partage le 1er Mardi du mois à 18h30 au 82 rue Saint Hilaire, dans le quartier de la croix de pierre. Elle est fédérée par Marie, Florence et Lisa.

 

– En Avignon, on lave tout le 1er mardi du mois à 19H30 au 9 rue du Chapeau Rouge. C’est le slameur Dizzilez qui distille la fluidité de la parole.

 

– A La Rochelle, on mélange socquettes et paroles le 3eme lundi du mois à 19h au 23 rue Amelot sous la tendre houlette de Christine Kunz.

 

– Si vous souhaitez organiser le Lavomatic Tour dans votre ville, contactez moi, c’est assez facile !

 


Je joue d’la mandoline (Bourvil par Sylvain… par Lavomatic_tour
 

Tout chanteur qui a écumé les bars de Paris, et plus particulièrement ceux de la rue Oberkampf, armé de sa seule sensibilité et d’un ampli pénible à transporter dans le métro, s’est un jour posé la question : à quoi bon ?

 

Cette ville où des centaines de concerts s’organisent chaque soir a produit les spectateurs les plus blasés qui soient. L’attention du public dans un débit de boisson se mesurant à la vitesse à laquelle les verres de bières se vident, il faut avouer ceci : ils se vident plus rapidement ici qu’ailleurs. Et tout le talent du monde n’y fera rien. C’est pourquoi, après 3 ans et une centaine de soirées passées à jouer sous des escaliers, dans des caves humides, au milieu du brouhaha, des remarques souvent maladroites d’un patron qui se rêve mécène mais qui vous fera payer la seconde caïpirinha – ça n’est pas compris dans le forfait musicien – j’ai fini par en avoir plein la glotte.

 

Or, un beau soir, tandis que je marchais sur les hauteurs de Belleville, j’ai eu la chance d’assister à cette scène simple, dans le Lavomatic de la rue Piat : trois mamas africaines colonisaient cette laverie délabrée en fourrant de grandes brassées de linge colorés dans les tambours à battements dont elles claquaient le hublot avec vigueur. Et elles riaient ! Et elles chantaient ! On avait soudainement envie d’être l’heureux possesseur d’un panier de linge sale et d’une machine à laver en panne.

 

L’idée est arrivée dans le bouillonnement d’un prélavage à 90°. Il fallait déserter les bars pour investir les laveries. On ne serait pas payé moins cher, on aurait le silence, de la place pour s’écouter et un argument pour noyer cette inutile hiérarchie qui isole le chanteur de celui qui l’écoute : une machine collective !

 

Plus tard, dans une autre laverie, deux jeunes cadres avachis sur leurs sièges déprimaient poliment en regarder tourner le linge gris, bleu et noir, de rigueur dans les contrées florissantes du secteur tertiaire. Ça ne m’a même pas mis le cafard : j’avais désormais de quoi les soulager un peu.

 

 


 

Retrouvez une grande bassine de vidéos issues des sessions du lavomatic tour sur le site d’Etienne Vitaux. Il suffit de cliquer ici ou là.

 
Retour
 


Lavomatic tour

Prochaine étape à La Rochelle :
Le 15/09/2015 à 19h
Prochaine étape à Rouen :
Le 18/03/2015 à 18h30
Prochaine étape à Marseille :
Le 05/09/2015 à 19h

Newsletter